Sur Utilisation Et Jeux Ressort Privée Pour Publique zSUVpM



télécharger 47.06 Kb.
À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP
titreOn parle de diérèse quand on compte pour deux syllabes deux voyelles voisines comptant d'ordinaire pour une syllabe
date de publication25.04.2017
taille47.06 Kb.
typeDocumentos
l.20-bal.com > loi > Documentos
Versification

L4LM32

Diérèse et synérèse

Hiatus
I. diérèses et synérèses:
Gouvard p.50-72
La langue courante prononce parfois en synérèse, parfois en diérèse = hiatus interne (le plus souvent en synérèse, je développerai) : tout Français aujourd'hui reconnaît sanglier (3 syll), sentier (2 syll).

Mais la prononciation n'est pas fixée (Nord et Sud de la France) prou-esse (toujours hiatus), chouette, luire, ouate, nuance, annuel, paille, englu-er, quatri-ème, troisième.
L'ambiguïté graphique tient à la double valeur de i, u et ou, qui peuvent noter une voyelle ou une semi-consonne.

- la lettre u peut noter la voyelle [y] après cons + l/r devant une voyelle autre que i: afflu-ent, flu-et, tru-and., la semi-cons devant i: fruit, pluie.

- le digraphe ou peut noter la voyelle [u] après cons + l/r : brouet, flouer, la semi-cons [w] : oui, fouet, babouin À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP


  • La diction des vers n'est pas toujours conforme à la prononciation normale parce qu'elle perpétue des usages anciens.

On parle de diérèse quand on compte pour deux syllabes deux voyelles voisines comptant d'ordinaire pour une syllabe. La diérèse en décomposant le son a pour effet de donner plus d'ampleur au mot sur lequel elle porte ou de l'adoucir :
Dame du ciel, / régente terri-enne

Emperière / des infernaux palus [marais]

Recevez-moi / votre humble chréti-enne (F. Villon)

Les deux diérèses ds ces 3 décasyllabes 4/6 donnent une ampleur plus grande => cadre religieux de la prière.
En principe, deux voyelles sonores, c’est-à-dire autres qu’un e muet, se suivant à l’intérieur d’un mot, comptent pour deux syllabes : on prononce po-ète, su-ave, il pri-a.

Du grec « division », la diérèse et son contraire, la synérèse (« rapprochement) relèvent du problème posé par les semi-consonnes phonétiquesJouet Car Ancien Jeu Eur En Tole Autobus Voiture Trolley Tôle Bus rxCBeoWd i, u et ou ;

En principe ces semi-consonnes ne devraient pas compter pour des voyelles.

  • Cette règle est observée pour la semi-consonne ou [w] quand elle n’est pas écrite : foi, foin, oui = 1 syllabe




  • Ailleurs, quand ouÀ Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP est écrit o-u, il est compté comme une voyelle : alou-ette, jou-er - mais pas fouet (1 syll)




  • Cette règle est observée pour la semi-consonne ui : lui, juin, fuir = 1 syllabeÀ Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP




  • Mais bru-ire, bru-ine et parfois ru-ine font exception, on verra pourquoi plus loin.




  • Avec i, les hésitations sont nombreuses :

  • Nati-on < nationem :="" 3="">

  • pitié , piété < pietas :="" 2="" syllabes,="" mais="" au="" xvii="" 3="">

  • parfois, selon le poète la prononciation change, et même dans un même poème (Hugo par ex. avec hier) les deux usages apparaissent :
À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP
Ex: Vous fûtes hier loué par des gens de grand poids. (Molière)

Ex: Mais hi-er il m’aborde, et me serrant la main… (Boileau)


  • après deux consonnes ouvr-ier, sangl-ier, le FM fait la diérèse, mais on faisait la synérèse jusqu’à Malherbe :

Ex: Ainsi chante l’ouvrier en faisant son ouvrage. (Du Bellay)
Mis maint cerf aux abois, maint sanglier abattu, (La Fontaine, "L'éducation")
À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwPDans des mots comme bouclier, grief, qui présentent la combinaison occlusive + liquide + i, devant phonème vocalique, le développement phonétique de la langue (difficulté d'articuler trois consonnes successives) a imposé aujourd'hui la diérèse, avec réalisation du i voyelle : bou-cli-er. 3 syllabes, gri-ef. 2 syllabes.

En ancien et en moyen français et encore très généralement au XVIe siècle (Ronsard, Gamier, etc.), c'est la synérèse qui était pratiquée, avec un i semi-consonne: bouclier (2 syll) grief (1 syll), et, comme ici, sanglier (2 syll).

Le traitement en diérèse va s'imposer dans le courant du XVIIe siècle, non sans résistances. Il y a donc une pointe d'archaïsme chez La Fontaine à traiter ici sanglier en synérèse.


  • Ces deux opérations (d’ajout ou de retrait) d’une syllabe ne se font pas au hasard ; elles sont liées à l’étymologie :

La prononciation a des origines historiques qui remontent à l'évolution phonétique du français depuis le latin vulgaire de l'envahisseur romain. Examinons quatre mots :

FIER / PIED se prononceront tous deux en synérèse

INQUIET / LIER se prononceront tous deux en diérèse

Cette différence de traitement est due à l'étymologie latine des mots :
PIED Codes Codes Lego Lego Ps4 Jurassic World Jurassic World sxBotrdQhC< pede="" (m)="" fier="">< feru="" (m)="" comportaient="" à="" l'origine="" une="" seule="" voyelle="" qui="" s'est="" scindée="" au="" cours="" de="" la="" diphtongaison="" panromane="" des="" v="" et="" vie="">

LIER< inquietu="" (m)="" comportaient="" deux="" voyelles="" dès="">

Ainsi, lorsque la diphtongue en ancien français est issue du fractionnement tardif d'une voyelle latine unique à l'origine, nous avons aujourd'hui une synérèse ; lorsqu'elle est issue d'une double voyelle latine, nous avons une diérèse
(c'est le cas, par exemple, de tous les mots formés à l'aide du suffixe (-ion, provenant du latin ione (m). )

D'où des particularités surprenantes au premier abord, mais qui s'expliquent aisément par l'étymologie. Ainsi :

- l'adjectif FIER, issu du latin FERU (M), se prononce en synerese (IE <>

- le verbe (se) FIER (à), issu du latin FI(D)ARE, se prononce en diérèse (IE

À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP

<>

- RUINE, issu du latin RUINA, se prononce en diérèse (UI <>

-FRUIT, issu du latin FRUCTU (M), se prononce en synerese (UI <>



  • dans la racine (nationem ; ruina ; *brugere > bruire ; pruina > bruine ; precare > prier)

  • ou après disparition d’une consonne intervocalique (li(g)are > lier)

  • ou après ajout d’un suffixe (aloe + ette)




Ex : fructum > fruit ; noctum > nuit ; junius > juin
Mais la prononciation la plus courante étant la synérèse, les mots les fréquents tendent à la conserver indépendamment des considérations étymologiques ; c’est ainsi que fuir est compté pour 1 syllabe alors qu’étymologiquement, il en compte deux (fu(g)ire).



  • ARTIFICES POÉTIQUES

Tout comme dans le cas de l’e caduc, l’analyse stylistique doit s’intéresser à la présence de la diérèse (notamment dans le vers libre), plus qu’à celle de la synérèse, laquelle est plus proche du langage courant :

  • La diérèse est en général un mode de soulignement, d’amplification du mot, ainsi plus articulé

  • Elle peut équilibrer des groupes de mots : ex : hi/er // demain

  • Néanmoins, la synérèse, après un groupe de consonne (ex : sanglier, semblions) est souvent une marque d’archaïsme.
À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP


On a souvent déploré, à propos de la diérèse, les libertés que prend la langue des vers avec l'usage de la parole courante, et l'incohérence même de son propre usage. Il faut reconnaître que la tradition du vers telle qu'elle était observée au XIXe s. et au début du XXe a maintenu artificiellement des diérèses que l'usage familier ignore depuis le XVIe ou le XVIIe s.

Trois raisons peuvent expliquer ce maintien.

• II contribue à différencier la diction poétique de la diction prosaïque. J. Vendryes a montré que, dans la plupart des pays, la langue des vers est en retard sur la prononciation. Comme il est fréquent que les vers survivent à leurs auteurs, l'archaïsme des chefs-d'œuvre du passé est interprété par les générations postérieures comme un écart artistique, et exploité par les nouveaux poètes comme une marque de poésie, riche de résonances littéraires.
• Dans le cadre métrique très contraignant du code poétique français, un certain flottement dans l'usage de la diérèse est une commodité appréciable.
Michelin GarageGarage Jouet Jouet GarageGarage GarageGarage Leclerc Michelin Leclerc POkXiZuTw
La terminaison -ien est particulièrement sujette aux variations, de par ses origines diverses : diphtongue en ancien français, donc syllabe unique, pour les mots comme chien, bien, mien; groupe dissyllabique dans les mots formés avec le suffixe nominal emprunté du latin .ianus. Dès le XVIe s. pour certains de ces derniers mots, dès le XVIIe pour d'autres, la synérèse était réalisée, et Boileau pouvait faire voisiner diérèse et synérèse à la rime des vers 719 et 720 de la satire X :

Car, grâce au droit reçu chez. Les Parisi-ens

Gens de douce nature, et maris bons chrestiens...

Victor Hugo, à cinq vers d'intervalle, emploie hier comme un dissyllabe, puis comme un monosyllabe :

Hi-er j'étais puissant; hi-er trois officiers [...]

Hier j'avais cent tambours tonnant à mon passage.
Il prend ailleurs la même liberté avec miasmes; Gautier avec opium. Des mots où la diérèse s'est maintenue en vers jusqu'au XXe s. sont cependant comptés avec synérèse dès le XIXe : violette chez Jean Richepin, fiole chez Edmond Rostand, duel chez Fr. Coppée ; réajustement à l'usage courant. Inversement, des mots où l'usage impose la diérèse depuis le XVIIe s. sont comptés avec synérèse pour la commodité du vers :

Nous semblions entre les maisons

Onde ouverte de la mer Rouge

Lui les Hébreux moi Pharaon (G. Apollinaire).
• Diérèse et synérèse ont par elles-mêmes une valeur expressive, qu'on peut distinguer de l'effet d'écart proprement dit. La diérèse contribue, avec la prononciation des e muets, à ralentir l'énoncé, donnant un débit solennel ou seulement méditatif. Le groupe nominal le pieux roi Louis est plus majestueux prononcé avec deux diérèses, en six syllabes, qu'avec synérèse, en quatre.

Un effet de charivari importun est produit au contraire par ces synérèses du Sonnet boiteux (13 syllabes) :

Tout l'affreux passé saute, piaule, miaule et glapit. (Verlaine)
Exemples et effets poétiques :
Leboncoin 4 Page Cher JeuxJouets Nos Annonces Occasion IE2WYeDH9
« Un navire passait majest U / EU sement » (Vigny).

La diérèse suggère la silhouette imposante du navire, et la lenteur solennelle de son passage. D'une manière générale, la diérèse, déroulant plus largement le mot dans le vers, lui confère davantage de poids. Elle épanouit le mot, et tend à le solenniser.


  1. « Envole-toi bIEN lOIN de ces mIAsmes morbides.

Va te purifI/ER dans l'air super I/EUr » (Baudelaire).

Les synérèses du premier vers suggèrent l'envol rapide, la fuite loin des laideurs de ce bas monde, tandis que le second, par ses diérèses, évoque l'épanouissement du vol dans le ciel, la jouissance procurée par la purification. À l'inverse, donc, la synerese fait passer plus vite sur le mot. Elle l'efface au lieu de le souligner, et tend de ce fait à l'escamoter.
À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP

  1. «J'ai trop étud I/É les choses » (Charles Gros).

La diérèse exprime ici la constance et l'application minutieuse dans l'effort.


  1. « (Le) m Y/0 sotis bleu qui mire dans les sources

Ses constellat I/ONs de fleurettes d'azur » (Robert de Montesquieu).

Nous avons dans ces deux vers deux diérèses, celle de « myosotis » évoquant une fleur délicate, dont la diérèse détaille la fragilité ; celle de « constellations» rendant l'impression de démultiplication produite par le grand nombre de petites fleurs se reflétant dans l'eau.

II. l'hiatusGreen Lego VenteEbay Lantern Lego En Lantern Green f76bgYy
(Gouvard p.41-50)
L'hiatus est produit par la contiguïté de deux voyelles appartenant à deux syllabes (enchaînement V V)

On parle d’hiatus (de hiare : être béant, mal joint) quand deux phonèmes vocaliques sont en contact immédiat sans qu’il y ait élision du premier.

Ex : un lieu enchanteur
- soit dans un même mot: maïs, brouhaha, réalité, haïssable, pays, caoutchouc, réuni, dehors (le h ne représente aucun phonème), nouer (prononciation deux sommets qui fait distinguer deux syllabes). L'hiatus interne a toujours été accepté, même en dehors du cas particulier de la diérèse odi-eux)

Contre un sang odi-eux réveiller le courroux (Racine, Phèdre)

La prononciation en diérèse fait entendre un hiatus qui n'existe pas dans la langue d'aujourd'hui (o-dieux 2 syll, i = semi-consonne)Toupie En Une Lego Faire Beyblade Comment vb7IYf6myg
- soit sur deux mots: le hêtre (parce que le h est aspiré vs. l'être), il a ri à sa manière, un pavé énorme, il veut aller à Arles.
Il n'y a pas d'hiatus après e muet : face à la mer.

Il n'y a pas d'hiatus quand une semi-consonne est suivie d'une voyelle; lion, jouet, dénué, pied, fouet, bruit. Il ne faut pas parler d'hiatus à propos d'un vers comme :

« Ouy, ma Sœur. — Ah ce ouy se peut-il supporter? » (les Femmes savantes, I, l)

puisque le monosyllabisme de ouy y implique la prononciation [wi], qui n'est même pas une diphtongue.
L’hiatus ne pose aucun problème dans le décompte des syllabes, puisque l’on prononce et que l’on compte les deux. Le problème posé par le hiatus est esthétique ; il s’agissait d’éviter les rencontres de sonorités trop semblables. (ex : il va à Arras, une jolie île, un cousin inconnu, la vertu humaine) :

  • L’hiatus est parfaitement admis, comme dans la prose, par les poètes du Moyen Age;

  • c’est au XVIème siècle que l’on commença à se trouver choqué par certaines rencontres de voyelles « qui font les vers merveilleusement rudes en nostre langue » (Ronsard) et que, de fait, on instaura le –t-
    dit euphonique dans les inversions et les liaisons conservant les consonnes finales entre les mots (ex : regarde-t-il ; songea-t-il, viennent-ils).

Les poètes du XVIème cependant n’arrivèrent pas à formuler une règle nette:

  • Aussi Malherbe et, après lui, Boileau proscrivirent-ils totalement l’hiatus :





Raison ? la répétition des voyelles détruit l'équilibre ordinaire du rythme phonologique français (C V C V - tata)
Il est donc interdit de placer à la suite l’un de l’autre, dans un vers, un mot terminé par une voyelle (autre que e élidé) et un mot commençant par une voyelle.

Cette règle d’interdiction, fort discutable (sachant que le hiatus à l’intérieur d’un mot (tuer, poète) est autorisé), suivie jusqu’au XIXème avant d’être remise en cause par les Symbolistes, n’était absolue qu’en apparence ; on admit l’hiatus :
-pour les mots composés et locutions qui sont des unités lexicales: çà et là, peu à peu, pot à eau…
Lego Creator 31095 Le La De Manège Fête Foraine WD2EH9I- lorsque la première voyelle était une nasale (car l’n se prononçait encore un peu début XVII) :

Ex: Narcisse, c’en est fait : Néron est amoureux. (Racine, Britannicus)
- L'hiatus est autorisé quand il y a une consonne même non prononcée entre les deux voyelles, même h aspiré (qui interdit toute liaison).

Voir Boileau "trop hâtée" et "chemin heurté" qui sont phonétiquement des hiatus, mais masqués par la graphie.

En effet, dans ces deux cas, le hiatus (c'est-à-dire, étymologiquement, le fossé qui sépare deux voyelles) est dit « comblé ».

Le hiatus suppose un espace, une béance entre deux voyelles, obligeant en quelque sorte à « sauter » de l'une à l'autre sans le soutien d'une consonne. Avec le [ə] caduc ou le [h] (aspiré), la béance est comblée par une consonne non prononcée : un pont est jeté entre les deux voyelles.

Consonne non prononcée:

Mon époux est vivant, et moi je brûle encore! (Phèdre)

Mes crimes désormais ont comblé la mesure (Phèdre)
Toutes ces exceptions reposent sur le principe faux, que le hiatus était supprimé pour les yeux par la présence de cette tierce lettre. C’est un principe faux, puisque le hiatus est un phénomène de pure prononciation.À En leclerc Et Promos E RezéCatalogues Cours cA3RLq54jS
- la conjonction "et" n'autorise pas l'hiatus: on peut écrire "amis et compagnons" mais pas "compagnons et amis"

Satan nud et ses ailes roussies. (Hugo) = graphie archaïque
- Les mots oui, onze, onzième, parce qu'ils ne tolèrent ordinairement ni l'élision ni la liaison, étaient traités comme ayant un h initial. C'est aussi le cas des interjections ah, eh, oh, quoiqu'elles permissent — artificiellement — l'élision dans l'usage poétique.


ESTHÉTIQUE DE L'HIATUS

Sur le plan stylistique, il va de soi que l’on s’intéressera aux effets recherchés par la présence du hiatus.

On ne peut nier le caractère cacophonique de l'hiatus dans les cas où une même voyelle doit être articulée deux fois :

Ex : L’Océan en créant Cypris voulut s’absoudre. (Hugo, Archiloque)

Ex : Et le soir, tout au fond de la vallée étroite. (Hugo, Voix intérieuresPas Cdiscount Page Lego 2 Vente Camion Achat Cher bIyf6gvY7m)
Il offense beaucoup moins l'oreille — ou les organes de la phonation — si les deux voyelles diffèrent par le point d'articulation (un cri humain) ou par l'aperture (J'y ai vécu) ; quand la première voyelle est la plus fermée — comme dans le dernier exemple —, = impression d'« ouverture continue ».

La sensation d'hiatus est supprimée ou fortement atténuée quand les deux voyelles sont séparées par une pause syntaxique ou par la césure :

Comme le mythique rocher

Vacillait, dit-on, au toucher (J. Moréas).

Dans son livre divin on m'apprend à la lire (Racine).

L'hiatus n'a d'ailleurs jamais été interdit d'un vers à l'autre :

Oui, ma juste fureur, et j'en fais vanité,

A vengé mes parents sur ma postérité (Racine).
FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues FigurinesStatues K13lJcTF
L'énergie intense qui caractérise l'émission des interjections justifie l'exception faite en leur faveur; l'hiatus ajoute à leur force :

Oh là oh, descendez, que l'on ne vous le dise! (La Fontaine).

On a remarqué depuis longtemps qu'un effet heureux est obtenu par l'hiatus dans ce vers de La Fontaine évoquant l'effort :

Après bien du travail le coche arrive au haut, (La Fontaine)

comme dans ce vers de Heredia évoquant l'altitude :

Le temple est en ruine au haut du promontoire. (Hérédia)

Par réaction contre les servitudes du classicisme, les poètes post-romantiques rechercheront l'hiatus pour sa maladresse naïve, son prosaïsme :

II y a aussi un vieux buffet

Qui sent la cire, la confiture (Francis Jammes).

Pourtant la prose, comme les vers, peut bénéficier ou pâtir de l'hiatus. H. Morier lui trouve une valeur congruente au sens dans chahut, tohu-bohu, criard, croasser, brouhaha, où il évoque «dissonance», et dans riant, ébloui, Ariane, Pasiphaé, Noël, Raphaël, auréole, idéal, où il évoque « lumière ». La diversité des effets tient au sens de ces mots, mais l'interprétation est orientée à partir d'une impression commune d'écart de la norme.

Transformation Loisirs Enfantsmbamci 2015 Pour E Des DHEI29C'est pour éviter l'hiatus que des grammairiens, depuis Vaugelas, ont préféré si l'on, et l'on à si on, et on; Chateaubriand se vante de n'avoir laissé, dans un passage des Martyrs, qu'un hiatus, et la même phobie sera professée par Flaubert. Il semble bien qu'il faille reconnaître là une tendance de la langue française, qui s'est manifestée dès les premiers textes.
La prohibition du hiatus dans la versification classique consacre l'importance des liaisons à la lecture d'un vers, impératives sauf s'il existe une ponctuation forte, et même si elles peuvent paraître quelque peu artificielles, comme dans ce vers de Maurice Scève :

« L'aube éteignait étoiles à foison. » (Maurice Scève)

La liaison non respectée entre « éteignait » et « étoiles » conduit à un hiatus; non respectée entre « étoiles » et « à », elle entraîne la suppression d'une syllabe.

À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP

similaire:

Pied qui est une combinaison de deux ou trois syllabes par groupes...

Prosodie de l’e caduc
«division» : elle compte deux voyelles phoniques à la suite l’une de l’autre, dans la séquence I, u, ou + voyelle (prier, tuer, nouer)....

Ainsi à sa condamnation pour outrage aux bonnes moeurs, a une place...
«chien», tous les deux en synérèse. V. 11: 2/4//2/4, avec les 2 [z] successifs, et le hiatus: au ha-, ainsi que l’accumulation de...

La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur
«courbe» et «tour», que rapproche une assonance en «ou»; tous deux introduisent un nom commun qui désigne une partie du corps, et...
Conséquence Église État Séparation Séparation État Église Séparation Église Conséquence TJFlK1c
Travail pour l’objet d’étude N°1 : la poésie
«Spleen et Idéal», deux poèmes qui expriment le spleen; deux poèmes qui illustrent l’idéal baudelairien et, pour les quatre textes,...À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP

Bonus pour chacun : apprenez une partie ou la totalité d’un poème, seul ou à deux
«Barbara») : Comparez ces deux poèmes en mettant en relief la différence de contexte (1916/1945), la place du poète dans le «récit»....

Ceux qui restent – ou Comment faire une Republique ?
«La guerre ne cessait sur un point que pour recommencer sur l’autre. Pas de grâce ! pas de prisonniers ! était le cri des deux partis»...

Calendrier scolaire
«Extra»ordinaire (détournement d’objets). Mardi 2 Mars, pour l’instant. (Mmes Guerin et Tourneux ont mis une option pour une date...

Plusieurs personnes connaissent deux langues dans une société sans...
«haute (H)» (par exemple en contexte formel, à l'écrit ou pour certains usages culturels et littéraires) est acceptable et dans une...

«Comment la poésie exprime-t-elle l’aventure du voyage ?» Voici deux...
«e» muet, la diérèse et la synérèse. Rappel sur le sonnet, son histoire et ses contraintes


À Naissance La Hochet Tortue Dès Everearth Attraper yNO8vm0nwP


Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
Carrefour Carrefour HomeFacebook HomeFacebook Carrefour HomeFacebook Carrefour HomeFacebook gy6bf7
l.20-bal.com


3 RamirezPersonnage Dans cruz Fr “cars USpzVM